Prends le pouvoir. Domptes ta vie. Sois fière.

Boulot de rêve, t’as tout faux

Boulot de rêve, t’as tout faux

johanna 160x160 - Boulot de rêve, t'as tout faux

Par JOHANNA

Boulot de rêve, t’as tout faux

Tu cherches un boulot de rêve ?

En règle générale, on imagine différents boulots et on se dit « oh, ça a l’air super ça » ! Ou alors, on pense à toutes les fois où on s’est sentie bien dans le passé et on essaie de voir ce qui comptait le plus à ces moments.

En toute logique, je devrais commencer par te demander d’écrire une liste des choses les plus importantes pour toi, comme « travailler dehors » ou « travailler en tailleur ». C’est exactement ce que recommandent la plupart des bouquins sur le sujet. Mais aussi les conseillers Pôle Emploi. Malgré que, leur espoir soit qu’au fond, tu saches vraiment ce que tu veux.

Cependant, les recherches montrent que bien que ça soit utile, ça n’amène pas bien loin. Sauf que nous on veut du loin.

On est mauvais dans l’auto-prédiction

Dans ta vie t’as dû déjà vivre ces moments où t’étais super excitée dans l’attente de tes vacances ou d’une soirée ? Et c’était comment ? Une fois sur place c’était juste bien sans plus, non ? Ces vingt dernières années, les études ont montré que c’était assez commun : on est mauvais pour prédire ce qui nous rendra le plus heureux. Et on ne réalise même pas à quel point. Tu peux trouver un excellent aperçu de cette recherche dans Et si le bonheur vous tombait dessus de Dan Gilbert, un professeur d’Harvard.

Il se trouve que nous sommes même mauvais pour se souvenir à quel point nos différentes expériences étaient agréables.  Car on on a tendance à juger une expérience par sa fin. Par exemple, si t’as loupé ton vol le dernier jour de bonnes vacances, tu te souviendra probablement de ces vacances comme « mauvaises ». Les vacances où t’as raté ton avion. Tout cela signifie qu’on ne peut pas seulement faire confiance à nos intuitions; on a besoin d’une manière plus pragmatique de rechercher le boulot qui serait le mieux pour nous.

Le fait que nous jugeons souvent le plaisir d’une expérience par sa fin peut nous faire faire quelques choix curieux.
– Prof. Dan Gilbert, Et si le bonheur vous tombait dessus

La même recherche qui prouve à quel point nous sommes mauvais pour réfléchir sur nous-même peut t’aider à faire des choix plus éclairés. C’est ce qu’on va voir par la suite !

Rejoins-nous !

Reçois les derniers posts, mises à jour et freebies.